À la découverte de la montagne Saint Pierre (Eben-Emael)

Slider

Pour le premier article sur le blog, on voulait te faire découvrir une randonnée atypique, véritable coup de cœur, réalisée dans notre magnifique région qu’est la Basse-Meuse ! La randonnée de la montagne Saint-Pierre, qu’on te propose, est sans conteste une de nos préférées ; toute randonnée nationale confondue (oui oui, rien que ça). C’est aussi une des premières qu’on a réalisée d’A à Z sans suivre de balisage, il y a quelques années. Elle est donc assez spéciale pour nous. Bref, à présent, entrons dans le vif du sujet !  

Située à la frontière des Pays-Bas, de la Flandre et de la Wallonie, la montagne Saint-Pierre est un massif calcaire qui s’étale entre les vallées du Geer et de la Meuse. Elle est un véritable refuge naturel pour la faune et la flore qui la composent.

Du côté de la faune, grâce aux galeries souterraines créées par l’exploitation de la pierre calcaire de la région, la montagne Saint Pierre abrite une multitude de chauve-souris. Elle est également composée d’invertébrés tels que l’abeille sauvage, le papillon demi-deuil, l’argus frêle ou encore … la mygale ! Oui oui, tu as bien lu. Mais pas de panique ! Il s’agit de la mygale Atypus affinis. Elle ne mesure que deux centimètres maximum et passe la plupart de son existence dans un terrier situé entre dix et trente centimètres sous terre. Peu de chance d’en croiser une donc 🙂 .

D’un point de vue de la flore, outre les orchidées qui tapissent les pelouses calcaires de la montagne Saint-Pierre, fleurissent également de beaux spécimens tel que le genêt des anglais, la gentiane d’Allemagne ou encore la succise.  

Et au niveau rando alors ?  Avec ses quelques 130 kilomètres de sentiers balisés, la montagne Saint-Pierre est un paradis pour les randonneurs. Elle regorge de secrets et de randonnées toutes plus belles les unes que les autres. Il est possible de découvrir de beaux lieux comme le Thier des Vignes, le Thier de Lanaye ou encore le fort d’Eben Emael. On y revient plus bas.

Notre randonnée

Récapitulatif

Départ : Rue d’Eben, 4690 à Eben Emael. Il y a un parking situé dans le tournant de la rue (latitude 50.779769 – longitude 5.661576)

Distance : 10,4 km

Durée : de 02h30 à 03h30

Dénivellé positif : 297m

Dénivellé négatif : 298m

Difficulté : 2/5

Itinéraire : Tracé GPX

Veille à toujours respecter les règles d’or du randogeur quand tu pars en rando

La rando en vidéo (par Ratchet)

Comme tu l’auras compris, la montagne Saint-Pierre c’est grand, c’est beau et on adore ça 😊. On démarre toujours la randonnée à Eben-Emael. C’est un petit village situé dans la Basse-Meuse et plus précisément dans la commune de Bassenge.

La randonnée débute par un petit chemin escarpé menant à un plateau composé de chemins et champs agricoles. Fais bien attention à cette première partie car en période de chasse, et sans vouloir faire l’apologie de cette dernière, les chasseurs du coin sont peu recommandables, je parle en connaissance de cause. Pense, donc, à bien attacher ton chien sur cette partie d’octobre à fin décembre.

Après quelques minutes de marche, on arrive enfin sur le site Natagora qui, selon moi, est la plus belle partie de la randonnée. A partir d’ici, il n’est pas rare d’y voir, à certaines périodes de l’année, des troupeaux de moutons Mergelland. Ils contribuent au bon développement de la montagne Saint-Pierre, pense donc à bien attacher ton chien afin de ne pas les effrayer.

Après une descente abrupte de la montagne Saint Pierre, où nous avons pu admirer tout au long de notre dégringolade un magnifique panorama, on arrive dans une zone moins ouverte et plus ombragée. Il s’agit de la réserve naturelle domaniale de Lanaye.

Cette partie de la randonnée est une de nos préférées car il y règne une ambiance assez reposante et même enchanteresse à certaines périodes de l’année (notamment au milieu du printemps). La réserve naturelle domaniale de Lanaye est essentiellement composée de sous-bois où certaines fleurs, comme l’orchidée, tapissent le sol pour le plus grand plaisir des marcheurs. Après s’être aventurés sur les plats sentiers de la réserve naturelle et avoir profité du calme et de la beauté des lieux, on a dû produire un petit effort car les chemins qui mènent respectivement aux Thier de Lanaye et Thier des vignes sont assez pentus. Mais ça en vaut vraiment la peine !

Le Thier de Lanaye et le Thier des Vignes sont des anciens sites souterrains ayant servi aux exploitations anciennes silexières de la région ainsi que de la craie. Ces exploitations ont laissé derrière elles de magnifiques galeries, peu profondes, mais pouvant alimenter la curiosité de certains. Si tu désires les visiter, c’est à tes risques et périls. Je te conseille de t’équiper en conséquence. Il y a 17 galeries au Thier de Lanaye et on en dénombre 13 pour le Thier des Vignes. Elles sont généralement petites mais peuvent être assez sinueuses.

Le Thier des Vignes est la dernière partie de la randonnée à flanc de montagne. Après une dernière grosse montée, on retourne du côté d’Eben Emael avec des paysages typiquement agricoles. C’est de courte durée puisqu’après quelques enjambées, on est arrivé au fort d’Eben Emael et ses bunkers.

Ce fort, le plus grand d’Europe, est situé près de la frontière avec les Pays-Bas et a été construit entre 1932 et 1935. Il est, depuis 2009, visitable le dernier week-end du mois ( Plus d’infos : https://www.fort-eben-emael.be/fr/). Par contre, les bunkers, depuis l’extérieur, sont libres d’accès. Tantôt situés sur un vaste plateau agricole, tantôt en pleine nature recouverts de végétation, ces bunkers ne te laisseront certainement pas indifférent ! Nous avons été totalement subjugués par leurs prestances et leurs charmes certains.

Avant d’entamer la dernière partie de la randonnée, tu peux faire une halte au Moulin Loverix, situé en face du fort, afin de t’abreuver toi et ton toutou. Malheureusement, de notre côté, nous n’avons pas pu y aller ; confinement oblige.

La dernière partie, longue ligne droite jusqu’au lieu de départ, est une suite de paysages vallonnées variés.

Autres photos

This Post Has 8 Comments

  1. Julian

    Magnifiques photos ! On se réjouit de pouvoir faire cette randonnée très bientôt !

    1. Pixelpics

      N’hésite pas à nous partager ton avis et quelques clichés sur la randonnée, une fois que vous l’aurez effectuée 🙂

  2. Michèle

    Très chouettes explications. Même si nous sommes du coin et que nous sommes déjà allés nous promener à la Montagne St Pierre et au Fort avec nos louloutes, on ne soupçonnait pas une si belle balade reliant ces 2 endroits. Merci.

    1. Pixelpics

      Merci Michèle 🙂 La Montagne St Pierre regorge de secrets. J’espère que vous prendrez du plaisir à faire cette randonnée avec vos louloutes. Et qui sait, peut-être qu’on se croisera au détour d’un chemin 😀

    1. Pixelpics

      Ah mais qui voilà donc 😀 Si vous venez vous perdre dans notre région, tu peux faites-nous signe, on vous accompagnera avec plaisir 🙂

  3. Françoise

    C est vraiment superbe, je me réjouis de la faire avec vous, David!!!

    1. Pixelpics

      Merci Françoise, j’ai hâte moi aussi de vous accompagner sur ce tracé 🙂

Laisser un commentaire