IMG_1755

La Fagne de Sourbrodt

Les Hautes-Fagnes, c’est vraiment une région somptueuse ! Pour y avoir fait quelques randonnées, nous avons d’excellents souvenirs de cette région atypique bien de chez nous. Elle regorge de nombreux sentiers de balade permettant de découvrir ou de redécouvrir les tourbières, les landes et les forêts qui la caractérisent et la composent. Malheureusement, cette région est victime de son succès et beaucoup de marcheurs aiment s’y aventurer. Parmi les endroits les plus connus, nous pouvons citer la Grande Fagne (Baraque Michel), la Fagne de Botrange ou encore la Fagne des Deux-Séries.

Nous aimons tous ces endroits. Nous y rencontrons beaucoup d’autres passionnés de nature avec lesquels il est très agréable d’échanger un beau moment de complicité. Mais nous aimons également nous sentir plus isolés pour profiter de la nature et du calme qu’elle apporte. C’est pourquoi nous cherchons toujours des alternatives aux randonnées les plus fréquentées. La randonnée que nous te proposons aujourd’hui s’inscrit dans ce cadre-là car elle est beaucoup moins connue, et par conséquent, moins prisée du grand public. C’est parti pour la découverte de la Fagne de Sourbrodt !

Sourbrodt est un petit village se situant en province de Liège et plus spécifiquement dans la commune de Waimes. Pour la petite histoire, son nom vient de son premier habitant : Johann Sourbrot. En 1533, après avoir obtenu l’autorisation de la part la Seigneurerie de Butchenbach, il s’installa à l’orée du bois d’Averscheidt. Il y défricha les terres incultes durant de nombreuses années et il y établit même une auberge, nommée « Le grand Logis », qui prospéra jusqu’au XVIe siècle. Malheureusement, il y eut beaucoup de tensions entre les habitants de Sourbrodt et ceux de Robertville ou encore d’Ovifat. C’est seulement après la Révolution française que les habitants de Sourbrodt rachetèrent la Fagne Wallonne et que les tensions s’apaisèrent à la suite de l’établissement d’une convention en 1828 et 1844.

Notre randonnée

Récapitulatif

Départ : Rue de la Station 48, 4950 Sourbrodt. Le parking se trouve en face de la boucherie Schneider (latitude 50.47374 – longitude 6.14391).

Distance : 15,06 km au total avec possibilité de raccourcir de 2,5 km et de 3,7 km. Tu trouveras tous les détails ci-dessous.

Durée : 02h30 à 04h00

Dénivellé positif : 186,1 m

Dénivellé négatif : 186,1 m

Difficulté : 1/5

Itinéraire : Tracé GPX

Veille à toujours respecter les règles d’or du randogeur quand tu pars en rando

La rando en vidéo (par Ratchet)

Nous démarrons notre randonnée sur le parking de l’ancienne gare de Sourbrodt. Cette dernière, avec son bâtiment et ses quelques wagons assez bien conservés, dégage une atmosphère très particulière. Elle donne le ton d’une randonnée que nous savons déjà magnifique. Il ne reste plus qu’à, comme on dit !

Pas le temps de se remettre de nos émotions, nous arrivons (déjà) sur un des chemins menant à la réserve naturelle de la petite Rour. Ce chemin, long de 2 kilomètres, permet de profiter de la beauté des lieux; de vastes étendues composées de bosquets feuillus, de plantations de résineux, de prairies mésophiles et de deux principaux cours d’eaux : la petite Rour et la Rour.

Le spectacle qui se présente petit à petit à nous au rythme de nos pas-pattes est à tomber par terre. Mais nous devons malheureusement le quitter pour rejoindre la forêt communale de Waimes. Cette forêt est composée principalement de conifères. Nous avançons sur ce sentier qui, avec ses zones ombragées et ses feuillages odorants caractéristiques des conifères, se laisse traverser avec grand plaisir.

Après un kilomètre et demi de marche, nous traversons successivement la Fagne de Nesselo et la Fagne de Troupa. Il s’agit de vastes zones de tourbières et de marais présentant, comme à peu près toutes Fagnes, un très grand intérêt biologique et écologique. Pense donc à bien attacher ton chien si celui-ci est de nature exploratrice et qu’il ne reste pas sur le chemin.

La Fagne de Troupa est empreinte d’histoire. En effet, c’est à cet endroit que de nombreux prisonniers russes de la Seconde Guerre Mondiale ont été emprisonnés et ont tenté de survivre entre 1943 et 1944 ; comme en témoigne la croix orthodoxe des Russes. Cette dernière a été érigée à leur mémoire en 1963 et mérite que tu t’y arrêtes quelques instants.

[La partie qui suit a été volontairement rajoutée afin de rallonger la durée de la randonnée et ainsi voir plus de choses. Elle est longue de 2,5 kilomètres et permet de traverser, selon nous, la plus belle partie de la randonnée. Mais fais attention si tu viens toi aussi te perdre dans ce coin, l’accès y est interdit de 2 heures avant le coucher du soleil 2h heures après le lever du soleil. Si tu ne désires pas la faire, nous te conseillons de suivre le balisage en forme de rectangle vert.]

Après ce recueillement assez particulier, nous continuons notre randonnée et nous décidons de ne pas suivre le balisage. Nous préférons longer la Rour et nous aventurer dans ce que nous pensons être la plus belle partie de la randonnée. Elle est certainement moins fréquentée et plus sauvage, en témoigne l’état du sentier que nous empruntons. Nous continuons notre périple et nous suivons la Rour qui a décidé de s’engouffrer dans la forêt pour la diviser en deux parties distinctes. Une véritable démonstration de force sous nos yeux ébahis.

La suite de la randonnée nous mène en lisière de la Fagne de Troupa, jusqu’au lieu-dit Vergade. Il s’y trouve un monument érigé à la mémoire des aviateurs alliés, morts sur le Haut-Plateau fagnard pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Après Vergade, et avant de retourner à la civilisation, nous te conseillons de faire le curieux et d’emprunter le chemin sur ta gauche. Nous te laissons découvrir ça par toi-même, le détour en vaut carrément le coup !

L’avant-dernière partie de la randonnée n’est pas la plus intéressante, on ne va pas se mentir. Nous traversons quelques rues de Sourbrodt avant de retourner au point de départ.

[La partie suivante (sur le tracée GPX) a été volontairement rajoutée afin de rallonger la durée de la randonnée et ainsi voir plus de choses. Elle est longue de 3,7 kilomètres et permet de voir et de longer la tourbière de Rurhof. Il est important de noter qu’il n’est pas possible de traverser la tourbière dans son entièreté car une partie, appartenant au domaine de Rurhof, est inaccessible aux personnes non autorisées. Il faudra donc faire un petit aller/retour d’un kilomètre. Cette partie reste néanmoins intéressante et mérite d’être vue au moins une fois.]

Notre avis sur la randonnée

C’était la première fois que nous venions à la Fagne de Sourbrodt et ce qui est sûr c’est que nous y retournerons avec grand plaisir ! Nous pensons même délaisser les grands classiques fagnards au détriment de cette Fagne. C’est pour dire !

La randonnée n’est pas très prisée, nous n’y avons croisé qu’une petite dizaine de personnes sur les 15 kilomètres de marche et c’est un véritable plus pour tous les randogeurs à la recherche de calme ! Nous avons également adoré le fait que la randonnée soit variée. Il y a beaucoup de zones d’ombres et de points d’eaux, ce qui est idéal pour les chiens en période estivale.

Autres photos

Laisser un commentaire